Logo CDC Oleron

Organiser son suivi médical pendant la pandémie

Les professionnels de santé de l’Ile d’Oléron sont mobilisés pour répondre à vos besoins de soins.

Pour tout problème de santé, contactez votre médecin par téléphone. En fonction de la situation, vous pourrez bénéficier d’une téléconsultation voire d’un conseil téléphonique et  si c’est nécessaire, d’une consultation présentielle. Toutes les précautions sont prises dans les salles d’attente et les cabinets pour limiter la fréquentation et assurer l’hygiène.  Vous pouvez aussi attendre dehors ou dans votre voiture.

Votre ordonnance sera envoyée par mail vers la pharmacie de votre choix. Si vous présentez des signes d’infection, il vous est demandé d’appeler la pharmacie afin que les médicaments vous soient délivrés directement dans votre voiture sans rentrer dans l’officine pour la protection de tous.

Les patients suspectés d’une infection covid 19  et qui nécessitent d’être examinés sont adressés par leur médecin traitant au centre covid 19 qui s’est installé dans les locaux du centre de santé où sont réalisées les gardes l’été.

Les consultations dans ce centre sont assurées à tour de rôle par les médecins libéraux volontaires de l’Ile d’Oléron et certains de leurs remplaçants. A l’issue de cette consultation, les patients pourront selon l’évaluation de leur état de santé être maintenus chez eux avec un suivi organisé en lien avec leur médecin traitant ou être dirigés vers un service hospitalier.

Les infirmiers libéraux s’organisent pour continuer d’assurer les soins à domicile dans les meilleures conditions possibles et seront amenés à effectuer certaines surveillances par téléphone sur prescription médicale.

Rappelons enfin que les maladies chroniques autres que covid 19 doivent aussi être suivies médicalement. Faites confiance à votre médecin. N’annulez pas vos rendez-vous de suivi mais appelez le pour une téléconsultation.

Prenez soin de vous, respectez les consignes et les gestes barrières.

L’association des médecins des médecins du Coureau d’Oléron

Logo Gouvernement Français

Mesures de soutien immédiates aux entreprises

L’activité de votre entreprise est impactée par le Coronavirus COVID-19.

Quelles sont les mesures de soutien et les contacts utiles pour vous accompagner ?


Face à l’épidémie du Coronavirus COVID-19, le gouvernement a mis en place des mesures de soutien immédiates aux entreprises :


1. Des délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts directs) ;
2. Dans les situations les plus difficiles, des remises d’impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d'un examen individualisé des demandes ;
3. Le report du paiement des loyers, des factures d'eau, de gaz et d’électricité pour les plus petites entreprises en difficulté ;
4. Une aide de 1 500 euros pour les plus petites entreprises, les indépendants et les microentreprises des secteurs les plus touchés grâce au fonds de solidarité ;
5. La mobilisation de l’Etat à hauteur de 300 milliards d’euros pour garantir des lignes de trésorerie bancaires dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie ;
6. Un soutien de l’Etat et de la Banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires ;
7. Le maintien de l'emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé ;
8. L’appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs par le Médiateur des entreprises ;
9. La reconnaissance par l’Etat et les collectivités locales du Coronavirus comme un cas de force majeure pour leurs marchés publics. En conséquence, pour tous les marchés publics d’Etat et des collectivités locales, les pénalités de retards ne seront pas appliquées.


Pour plus d’informations : www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises

et en téléchargeant la brochure suivante : Brochure fiches pratiques sur les mesures de soutien

Logo prefecture de la Charente Maritime

L’État organise la solidarité

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Rochelle, le 23 mars 2020

L’État organise la solidarité

dans le cadre de la mobilisation citoyenne

Face à la crise sanitaire du COVID-19, de nombreuses actions de solidarité se mettent en place pour accompagner et répondre aux besoins de nos concitoyens.

Soucieux d’accompagner cette forte mobilisation, le gouvernement met en place, avec la Réserve Civique, un outil permettant de faciliter l’expression des solidarités grâce à l’engagement bénévole. Simple d’utilisation, il donne la possibilité à toute collectivité et toute association de faire connaître ses besoins en bénévoles.

Le Préfet de la Charente-Maritime invite les collectivités, les associations et les charentais-maritimes qui souhaitent s’engager à se faire connaître sur la plateforme https://covid19.reserve-civique.gouv.fr/ .

Les collectivités et les associations pourront y publier toutes les annonces de missions urgentes qui requièrent l’appui de bénévoles.

Quatre « missions prioritaires » ont été identifiées pour lesquelles, aujourd’hui plus que jamais, des besoins en bénévoles sont primordiales : l’aide alimentaire et d’urgence, la garde d’enfants des soignants ou des structures de l’aide sociale à l’enfance, le lien avec les personnes fragiles isolées et la solidarité de proximité.

La plateforme permettra ainsi de proposer aux volontaires qui s’y inscriront des missions au service de nos concitoyens les plus fragiles.

Outre les jeunes du service civique, tous ceux qui souhaitent prendre part à cette mobilisation sont invités à s’inscrire sur cette plateforme.

Logo prefecture de la Charente Maritime

Fermeture des plages, forêts, sites naturels (MAJ)

Fermeture des plages et plans d’eau intérieurs du département de la Charente-Maritime

Afin de freiner la propagation de l’épidémie, le décret n°2020-260 du 16 mars 2020 a imposé d’importantes restrictions aux déplacements de la population.

 

Plages Fermées  
En dépit de ces mesures, les forces de l’ordre ont constaté une fréquentation encore trop élevée sur les plages et les plans d’eau du département.
En conséquence, le préfet de la Charente-Maritime a pris ce 19 mars 2020 un arrêté interdisant l’accès à toutes les plages et aux plans d’eau intérieurs du département de la Charente-Maritime, ainsi qu’à leurs parkings d’accès. Leur accès est strictement interdit, sauf motif professionnel justifié.
Cette mesure est valable jusqu’au 15 avril 2020 inclus et pourra être reconduite si nécessaire. Toute infraction au présent arrêté est passible d’une contravention de 4ème classe, soit 135€.

 


Interdiction d’accès aux espaces côtiers du littoral et massifs forestiers

En complément de l’arrêté préfectoral d’interdiction d’accès aux plages et plans d’eau intérieurs (lacs, marais, etc) du département, le préfet de la Charente-Maritime a pris ce vendredi 20 mars un nouvel arrêté interdisant l’accès aux chemins et sentiers côtiers, aux espaces dunaires, aux canaux, aux forêts et cales de mise à l’eau des bateaux situés sur le littoral sur l’ensemble du territoire de la Charente-Maritime jusqu’au 15 avril 2020, sauf motif professionnel justifié.

Par ailleurs, est interdite la fréquentation piétonne, cycliste et à tous véhicules non autorisés de l’ensemble des espaces publics artificialisés du littoral : les ports, les quais, les jetées, les esplanades, les remblais et les fronts de mer, sauf motif professionnel justifié.

Balade Littoral interdite

Toute infraction à ces interdictions est passible d’une contravention de 4ème classe, soit 135€.
Durant cette période de confinement, nos comportements doivent impérativement changer pour notre propre sécurité et celle de nos proches.
Aussi, le préfet appelle la population à faire preuve de civisme, de sens des responsabilités et de solidarité.
Chacun doit se considérer comme un acteur de la lutte contre l’épidémie.

Logo prefecture de la Charente Maritime

Information de la préfecture

Rester chez  vous
COMMUNIQUE DE PRESSE

La Rochelle, le 17 mars 2020

Réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus covid-19

 

Nicolas BASSELIER, Préfet de la Charente-Maritime, rappelle les règles applicables aux déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus COVID-19 et appelle au civisme et au sens des responsabilités de chacun.

Mise à jour 28/03/2020

Afin de prévenir la propagation du virus covid-19, est interdit jusqu’au 15 avril 2020 le déplacement de toute personne hors de son domicile à l’exception des déplacements pour les motifs suivants, dans le respect des mesures générales de prévention de la propagation du virus et en évitant tout regroupement de personnes :

Jusqu’au 31 mars 2020, tout déplacement de personne hors de son domicile est interdit à l’exception des déplacements pour les motifs suivants en évitant tout regroupement de personnes:

  • Trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d’être différés;
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées par l’article 8 du décret 2020-293;
  • Déplacements pour motifs de santé à l’exception des consultations et soins pouvant être assurés à distance et, sauf pour les patients atteints d’une affection de longue durée, de ceux qui peuvent être différés;
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables et pour la garde d’enfants;
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie;
  • Déplacements résultant d’une obligation de présentation aux services de police ou de gendarmerie nationales ou à tout autre service ou professionnel, imposée par l’autorité de police administrative ou l’autorité judiciaire;
  • Déplacements résultant d’une convocation émanant d’une juridiction administrative ou de l’autorité judiciaire;
  • Déplacements aux seules fins de participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative et dans les conditions qu’elle précise.

Les personnes souhaitant bénéficier de l’une de ces exceptions doivent se munir, lors de leurs déplacements hors de leur domicile, d’un document leur permettant de justifier que le déplacement considéré entre dans le champ de l’une de ces exceptions.

Il est impératif de respecter les mesures barrières lors de ces déplacements (se laver les mains avant et après ses courses, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique, saluer sans se serrer la main, refuser les embrassades) ainsi que la distance d’un mètre entre chaque personne.

Les forces de l’ordre sont pleinement mobilisées pour faire respecter ces dispositions, indispensables à l’endiguement de l’épidémie. Les contrevenants s’exposent à une amende de 135€ la première fois, 1500 € d'amende en cas de récidive, Jusqu'à 3750 € et jusqu'à 6 mois de prison en cas de multi-récidive (quatre fois).

Les anciennes attestations déjà imprimées sont toujours valables. Attention, toutefois, à ajouter, de façon manuscrite, l'heure de sortie et, si nécessaire, un des nouveaux motifs. Munissez-vous d'une pièce d'identité et pensez à signer le formulaire.

ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE

 

Numéros d'Urgence

Urgence Mairie : 06 73 51 50 25

Police Municipale : 06 74 48 24 03

Gendarmerie : 17

Pompiers : 18

Samu : 15

Centre Hospitalier de Rochefort : 05 46 88 50 50

Centre Hospitalier de Royan      : 05 46 39 52 52

Centre Anti-poison de Bordeaux : 05 56 96 40 80

 

commune touristique - le grand village plage

village etoile 2 * - Le Grand Village Plage

Pavillon Bleu 2019 - Le Grand Village Plage

Pavillon Bleu 2019

Communauté des Communes de l'île d'Oléron